Le site de Raphaël I

Les histoires sont présentées dans l'ordre où elles ont été écrites. Celle qui a été écrite en premier est la première en haut de la page.

Fragments imaginaires (Le donjon maudit 1/2)

Recouvert de sang, épuisé, l’homme avança prudemment dans le sombre couloir. La lumière d’une torche qui vacillait au fond lui laissait présager qu’une salle était proche. À la fois excité et terrorisé par ce qu’il pourrait y découvrir, l’homme avançait lentement. Dans sa tête il résumait sa situation : depuis quinze jours dans ce donjon redoutable, il n’avait encore rien trouvé de vraiment intéressant. À part quelques armes de bonne facture qui lui avaient permis d’améliorer légèrement son équipement, il n’avait rien trouvé de valeur. Il n’avait trouvé, en plus des armes, qu’un peu de nourriture à peine comestible et suffisamment d’eau pour lui permettre de continuer à pénétrer toujours plus en profondeur dans ce donjon maudit.

S’armant de courage, se disant que de toutes manières il n’avait pas le choix s’il voulait avancer, l’homme s’approcha de la salle. D’où il était, il pouvait deviner que la salle était bien éclairée. " Ça sera toujours ça " se dit-il de manière désabusée. En effet, depuis des jours qu’il déambulait dans ce sinistre endroit, il était fatigué de l’obscurité qui y régnait. " Et même s’il y a des créatures abominables dedans, ça me fera toujours un peu de lumière " pensa-t-il amèrement.

À pas furtifs, l’homme s’approcha de l’entrée de la salle, très discrètement. Tout en restant caché, il se risqua à jeter un coup d’œil pour apercevoir subrepticement ce qu’elle contenait. Surpris par sa vision, l’homme entra dans la pièce. Elle était vide.



En réalité, la pièce n’était pas tout à fait vide. Disons qu’elle n’était pas habitée. Effectivement, il n’y avait personne dedans. Cependant, elle était meublée confortablement. C’était une grande pièce agréable, de laquelle, malgré sa grande dimension, il se dégageait une impression de douce intimité. L’air était bien réchauffé grâce à un feu de cheminée qui irradiait une douce chaleur. Le feu éclairait toute la pièce d’une lumière chaude, et permettait de voir tous les détails de cette pièce confortable.


" Ce sera parfait pour y passer la nuit " se dit l’homme, enthousiasmé à l’idée de dormir dans un endroit aussi accueillant. Puis l’homme resta immobile pendant quelques secondes. Il sentait quelque chose dans cette pièce. Il sentait qu’il y avait quelque chose dans cette salle. Inquiet, l’homme porta sa main sur la poignée de son épée. Il sentait que cette pièce n’était pas vide. Il sentait une présence, quelque chose qui flottait dans l’air, de manière très subtile et en même temps qui remplissait toute la pièce. Ne sachant si c’était une présence amicale ou hostile, l’homme, déçu, se dit que finalement il ne dormirait pas dans cet endroit, qui avait l’air pourtant si accueillant.

16/02/2020

Aventures solaires

L’homme avait déjà parcouru des milliers de kilomètres sur la surface de cette planète. Il avait fait un très grand nombre de rencontres au gré de son périple, certaines bonnes, certaines mauvaises. Il avait découvert des centaines de recoins secrets qui parsemaient la surface d'Évodia. Malgré tout ça, il n’avait toujours pas réussi à retrouver son vaisseau. Cela faisait des années qu’il parcourait la surface d’Évodia pour retrouver la zone où son vaisseau spatial s’était écrasé. Cependant, en dépit de toutes ses recherches, l’homme n’avait toujours pas retrouvé la trace de son astronef.



L’homme continua à marcher dans cet endroit étrange et magique. Cela faisait plusieurs jours déjà qu’il était entré dans cette zone si spéciale. En deux mots, on pourrait dire qu’il s’agissait d’une espèce de forêt multicolore et onirique. Il était environné de sortes de troncs d’un marron très foncé avec des traits roses qui les zébraient organiquement. Ces sortes de troncs portaient comme une sorte de voûte, d’un bleu teinté de vert, qui diffusait une lumière discrète.
Le sol sur lequel marchait l’individu était de couleur rouge, et était de consistance spongieuse.



Cela faisait des jours que l’homme avançait dans cette étrange forêt et il ne sentait aucune fatigue. Ce sol, bizarre et totalement inconnu, était extrêmement confortable. Ses pieds ne ressentaient aucune fatigue, aucune douleur, aucun inconfort. " Je mettrais bien ce sol chez moi " se dit l’homme en rigolant. " Encore faudrait-il arriver à rentrer chez moi " pensa-t-il amèrement. Or, pour arriver à rentrer chez lui, il était obligé de retrouver son fichu vaisseau perdu quelque part sur cette planète étrange.

L’homme sortit de ses pensées en voyant ce qui semblait être la fin de cette forêt mystérieuse. En effet, il y avait une ouverture dans la voûte luminescente qui le surplombait depuis des jours. À travers cette ouverture, on pouvait voir le jaune pâle si caractéristique du ciel d’Évodia.



Après avoir franchi les derniers mètres qui le séparaient de la sortie de cette forêt onirique, l’homme respira un bon coup. " Je reviendrais bien dans cette forêt mystérieuse et poétique pendant mes vacances " pensa l’homme, un brin nostalgique à l’idée de quitter cette forêt si fantastique. Puis il s’arrêta, stupéfait par le spectacle qui s’offrait devant ses yeux. Au loin, près de ce qui semblait être le cratère fumant d’une montagne, son astronef était coincé entre deux énormes rocs qui faisaient partie de la montagne distante.




L’homme allait s’élancer vers son vaisseau spatial lorsqu’il aperçut deux énormes monstres qui se tenaient entre lui et la montagne où se trouvait coincé son astronef. À cette vue, l’homme ne fut pas troublé le moins du monde. Il sortit tranquillement un énorme pistolet de son sac. C’était un Blaster-X dernière génération, avec stabilisateur intégré et à charge ionique inversée. Il se dit avec une pointe d’orgueil qu’il était bien agréable d’être bien équipé. Sûr de lui, il s’avança tranquillement vers les deux monstres, et une fois arrivé à leur hauteur, il chargea son arme et tira sur le premier.


Un énorme rayon vert fluo sortit de la gueule du pistolet et toucha le premier monstre en plein centre. " C'est là où son cœur doit se trouver ", pensait l’homme. Cependant, à sa grande surprise, rien ne se passa. C’est comme si le monstre avait absorbé le rayon mortel sans que cela ne lui fasse aucun effet.

Dépité, l’homme se dit que si l’action ne marchait pas alors il fallait observer. L’homme scruta attentivement les deux monstres. " Si le rayon destructeur de mon Blaster-X ne fait ni chaud ni froid à ce monstre, ça cache quelque chose " pensa l’homme, songeur. Beaucoup moins rassuré, il essaya de comprendre pourquoi le rayon si puissant de son Blaster-X n’avait eu aucun effet.
Il regarda attentivement et il vit que les deux créatures semblaient êtres faites de pierre. Là, il ne fut plus rassuré du tout. " Ces créatures sont mues par la magie, et un sort puissant les protège entièrement de toute attaque de nature physique " pensa-t-il, de plus en plus inquiet.


Apeuré, l’homme fit le constat qu’il était très bien équipé en arme physique mais qu’il était totalement dépourvu en ce qui concerne les armes de nature magique.
Il comprit alors avec douleur que pour accéder à son vaisseau il fallait neutraliser les deux créatures monstrueuses qui lui barraient la route, et que pour ce faire, il fallait une puissante magie, ce dont il était totalement dépourvu.

16/02/2020

Le donjon maudit 2/2

L’homme se dit qu’il allait partir de cette étrange pièce quand tout à coup il fut submergé par une paix puissante et profonde. Il se sentait bien dans cet endroit, à l’aise, sensation qu’il n’avait pas eue depuis qu’il était entré dans ce maudit donjon.
Hésitant, tiraillé entre la décision de rester et de quitter cet étrange endroit, il fit le choix de rester pour le moment. Hormis cette présence mystérieuse qu’il sentait et qu’il n’arrivait pas à identifier l’endroit était très agréable.


Cela faisait longtemps qu’il n’avait pas dormi, aussi il se coucha sur la table présente au milieu de la pièce, et il s’endormit.



Lorsqu’il se réveilla, la pièce n’avait pas changé. Rien n’avait changé, même le feu flambait avec la même intensité. Lui, en revanche, il se sentait complètement différent. Cette nuit de repos lui avait fait le plus grand bien. Toutes les difficultés, les souffrances et les épreuves qu’il avait endurées depuis des semaines s’étaient comme volatilisées. Son moral était revenu au beau fixe alors qu’il désespérait depuis qu’il était entré dans ce donjon.
Son corps aussi semblait avoir vécu une cure de jouvence. Ses pieds qui lui faisaient mal depuis le cinquième jour, et dont la douleur ne faisait que s’installer de façon de plus en plus durable au fur et à mesure qu’il marchait inlassablement, ses pieds qui lui causaient la douleur la plus intense, ses pieds ne lui faisaient plus mal. Il n’avait plus du tout mal aux pieds. Incroyable !


" Quelle est donc cette présence qui a un pouvoir si puissant " s’interrogea-t-il avec appréhension. Il se sentait de plus en plus mal à l’aise d’être à côté d’une force dont les motivations étaient totalement inconnues. Perdu dans ses réflexions il remarqua alors que la pièce n’avait qu’une issue, l’entrée donnant sur le couloir d’où il était arrivé.




Il comprit alors lentement que cette salle était la dernière pièce du donjon, celle qui renfermait en son sein l’objet de sa quête. C’est donc dans cette pièce que se trouvait le trésor si précieux qu’il cherchait depuis si longtemps et dont il avait une envie et un besoin si pressants.
À ce moment-là, il comprit que le but de sa quête était cette présence mystérieuse qu’il avait sentie depuis qu’il était entré dans cette pièce…

Sur les terres de Profulia

Luke avançait vers son objectif. Il n’était plus qu’à un jour de marche de la forêt envoûtée de Mytris. C’est dans cette forêt que se trouvait la légendaire Fontaine des mystères. Comme tous les aventuriers, Luke était fasciné par cette Fontaine des mystères qui avait le pouvoir, disait-on, de donner un objet magique à celui qui parviendrait à trouver où elle se situait. Bon nombre d’aventuriers avaient essayé de la trouver, et pour cela ils avaient pénétré dans la mythique forêt de Mytris. En effet, tout le monde savait que la légendaire Fontaine des mystères se trouvait dans la forêt de Mytris mais personne ne savait à quel endroit précisément. Beaucoup d’aventuriers avaient tenté de la trouver mais tous étaient revenus bredouilles, sans jamais l’avoir aperçue, et avaient visiblement vécu des choses terribles dans la redoutable forêt de Mytris. Aucun de ceux qui étaient revenus ne voulaient raconter quoi que ce soit…



La Fontaine des mystères intriguait terriblement Luke et il avait un désir ardent de la trouver. Aussi avait-il décidé de voyager jusqu’à la légendaire forêt de Mytris pour trouver la Fontaine des mystères. Il avait entrepris le projet de pénétrer dans la forêt de Mytris, et une fois à l’intérieur, il verrait bien ce qui se passerait. Au moins il verrait bien par lui-même ce que cette forêt si mystérieuse contenait.




Après de nombreuses heures de marche, Luke arriva aux abords de la forêt. Il l’observa attentivement. Son aspect faisait froid dans le dos. L’intérieur de la forêt était plongé dans l’obscurité. " Pour que la forêt soit aussi sombre, il doit y avoir quelque chose de magique caché dessous ", pensa Luke, peu rassuré à cette idée. Les arbres semblaient immenses, démesurément grands. Luke se fit la réflexion qu’il n’avait jamais vu d’arbres aussi hauts que ceux-là, et cette pensée ne le rassura pas du tout.
Malgré tout cet aspect repoussant, Luke prit son courage à deux mains et il pénétra dans la forêt magique de Mytris.




Après avoir fait quelques mètres dans la forêt, Luke se rendit compte qu’il ne voyait pas grand chose. Une obscurité qui semblait surnaturelle enveloppait la forêt et empêchait de voir quoi que ce soit. Luke sortit alors une sorte de petit briquet de son sac, avec lequel il alluma une sorte de petite bougie sortie elle aussi de son sac. Ce n’était pas grand chose mais déjà cela permettait à Luke de voir ce qui l’environnait à quelques mètres. De moins en moins rassuré, Luke se mit à s’enfoncer dans la forêt mystérieuse…




Luke marchait depuis déjà plusieurs heures et il n’avait rien vu de spécial. Les seules choses qu’il avait vues étaient des troncs d’arbres, qui semblaient porter des feuillages extrêmement hauts. Luke n’arrivait pas à discerner grand chose tant la lumière de sa bougie semblait être contrée par l’obscurité qui l’environnait. Il voyait à peu près ce qu’il y avait devant lui, à un mètre environ mais pas au-delà. D’ailleurs sa bougie commençait à s’éteindre ce qui ne présageait rien de bon. Il fit encore quelques mètres, tant que sa bougie éclairait encore mais elle s’arrêta au bout de quelques instants.
Plongé à nouveau dans l’obscurité la plus totale, Luke s’arrêta. Il sentit à ce moment une torpeur qui l’envahit profondément. C’était une fatigue extrême, qui tomba sur lui d’un seul coup. Il tenta vainement de lutter contre le sommeil mais au bout de quelques minutes, vaincu par un sommeil étrange, aussi puissant que soudain, il s’endormit.




Lorsqu’il se réveilla, il fut saisi d’étonnement en voyant ce qui l’entourait. Il était dans une clairière illuminée par les rayons du soleil. À sa grande stupeur, il vit que devant lui se trouvait une fontaine. Intrigué et avec l’espoir que ce serait la Fontaine des mystères, il se leva et se rapprocha de la fontaine. Sur un bloc de pierre trônant au milieu de la fontaine étaient inscrits les mots suivants : " FONTAINE DES MYSTÈRES " . Rempli de joie et d’étonnement, il se demanda alors ce qu’il fallait faire pour que la fontaine mystérieuse lui offre un objet magique. Il eut envie de goûter de l’eau de la fontaine mais se demanda si c’était bien prudent. Après réflexion, il mit ses mains dans l’eau de la Fontaine des mystères pour voir ce qui se passerait. Au moment où ses mains touchèrent l’eau, il entendit une voix sortie de nulle part qui demanda : " Que désires-tu ? ".


Luke était aux anges. Il avait trouvé la Fontaine des mystères et celle-ci lui demandait ce qu’il voulait. Luke était extrêmement heureux. Il était un peu pris au dépourvu par la question de la Fontaine des mystères alors il prit le temps de bien réfléchir. Il savait que la Fontaine des mystères pouvait lui offrir un objet magique. Il réfléchit alors à quel objet magique lui plairait le plus. Après avoir réfléchi pendant un bon moment, il dit d’une voix forte : " Je voudrais une amulette qui soit bleue quand la personne en face de moi dit la vérité et verte quand la personne en face de moi ment ".



À cet instant, Luke se retrouva à l’entrée de la forêt de Mytris. Il sentit quelque chose accroché à l’annulaire de sa main droite. Sur son doigt était accrochée une magnifique bague étincelante qu’il n’avait jamais vue auparavant. Elle avait des couleurs magnifiques, c’était comme si toutes les couleurs étaient présentes en elle, et que celles-ci se déplaçaient et se mélangeaient dans la bague. De la bague multicolore émanait comme un parfum de magie…

17/02/2020

Aventures stellaires 1/5

Josh se sentait fin prêt. De son vrai nom Josua Hermett, Josh venait de finir sa formation. Après trois années intenses passées à la célèbre Académie spatiale, Josh sentait que l’espace n’avait plus de secret pour lui. Il connaissait tant et tant de choses. Il savait comment les champs électromagnétiques fonctionnaient sur une planète, il connaissait l’ensemble des groupes de végétaux existants répertoriés, il savait où se localisaient les zones où il faisait le plus chaud ou le plus froid sur la surface de n’importe quelle planète.
Sur le plan de la pratique il était également parfaitement rodé. Il savait tirer avec un fusil standard sur une cible située à une dizaine de mètres, avec une précision de l’ordre du centimètre. Sa condition physique était également irréprochable. Après les très longues heures d’entraînement passées à effectuer des exercices physiques d’une grande difficulté, Josh savait que son corps était capable de réaliser des prouesses.
Cela n’était qu’une petite partie des capacités de Josh, tant sa formation à l’Académie spatiale lui avait donné des bases extrêmement solides, dans de très nombreux domaines. Non, vraiment, Josh ne voyait pas ce qui pourrait le mettre à mal au cours de ses missions spatiales. Il se dit en rigolant que c’était plutôt lui qui avait de la pitié pour les malheureuses créatures hostiles qui se trouveraient sur son passage et qui disparaîtraient dès qu’il les auraient exterminées…




Josh était en route avec tous les camarades de sa promo vers une planète appelée Solaris. C’était une planète qui était officiellement déserte. L’objectif de la mission était d’aller sur Solaris pour récupérer un minerai précieux, du kalkanium, qui était présent en grande quantité sur cette planète. Comme il y avait du kalkanium un peu partout sur la surface de Solaris, il suffisait en théorie de marcher quelques heures pour en trouver. Il suffisait alors de revenir vers le vaisseau spatial qui serait resté là où il avait atterri, de monter dans le vaisseau avec un peu de minerai et l’exercice serait réussi.
Tous les élèves de l’Académie spatiale qui y parviendraient obtiendraient le très convoité diplôme délivré par l’Académie spatiale : le Certificat d’Aptitude aux Missions Spatiales. Une fois obtenu ce diplôme toutes les possibilités lui seraient offertes, du moins c’est comme ça que Josh voyait les choses.



Josh était plongé dans ses pensées lorsque la voix de l’enseignant référent de leur promo sortit des haut-parleurs du vaisseau spatial : " L’atterrissage sur Solaris est prévu dans quinze minutes. Préparez-vous. La mission va bientôt commencer ! ".
Dès que la voix eut fini de retentir, une frénésie soudaine s’empara de tous les élèves qui étaient sur le pont. Josh se dépêcha d’aller dans sa cabine et de prendre tout le matériel nécessaire à la mission, qu’il avait déjà soigneusement préparé. Une fois prêt, Josh se rendit à nouveau sur le pont. L’ambiance n’y était plus du tout la même. Il y a moins de dix minutes, il était occupé par plusieurs élèves qui y flânaient, attendant tranquillement l’arrivée sur Solaris. Actuellement il était rempli par un grand nombre d’élèves, à la fois excités et stressés par ce qui les attendait.



Josh ne se sentait plus du tout aussi confiant qu’avant. Il sentait que ce ne serait pas du tout aussi facile qu’il l’avait imaginé. Les autres élèves à côté de lui n’en menaient pas large non plus. Il aperçut pas très loin de lui deux camarades qu’il appréciait beaucoup. Il les rejoignit. Il y avait Émelina, une jeune femme enjouée et énergique. Josh appréciait beaucoup passer du temps avec elle. Son rêve était de parcourir l’espace pour y répertorier les différentes sortes d’êtres vivants y habitant. Elle était également passionnée par les plantes et les animaux, et elle rêvait de sillonner le cosmos pour découvrir toutes les espèces et variétés que l’espace contenait.
À côté d’elle il y avait également Kumlar. C’était un jeune homme très réservé, qui ne parlait pas beaucoup en temps normal. La plupart des élèves ne le voyaient que comme un mec pas très bavard qui n’était pas très intéressant. Cependant, Josh et Émelina aimaient être avec lui. Kumlar avait eu une vie difficile et avait beaucoup souffert. C’est vrai qu’il ne plaisantait pas beaucoup et était du genre pessimiste. Toutefois, Kumlar était quelqu’un en qui on pouvait avoir confiance et qui était extrêmement respectueux de chaque personne. Par ailleurs, il avait vécu un nombre incalculable d’aventures de toutes sortes, et lorsqu’il se mettait à en raconter une, c’était un vrai plaisir que de l’écouter. Josh et Émelina adoraient ces trop rares moments où Kumlar leur racontait une de ses aventures. Émelina l’interrompait alors souvent pour lui poser des questions concernant la faune et la flore présentes dans son histoire, ce à quoi Kumlar ne savait pas trop quoi lui répondre, car ce n’était pas quelque chose auquel il prêtait spécialement attention de manière générale. Josh, quant à lui, essayait d’assimiler le maximum d’informations qui filtraient de l’histoire de Kumlar, pour apprendre le maximum de choses possibles sur différents aspects de la vie dans l’univers.





Les retrouvailles de Josh avec Émelina et Kumlar furent de courte durée. Quelques instants seulement après les avoir rejoints, Josh dut de nouveau les quitter car la mission allait commencer d’ici sous peu.

18/02/2020

Aventures stellaires 2/5

Des haut-parleurs du vaisseau spatial sortait la voix autoritaire de l’enseignant référent de la promotion de Josh. " La mission va commencer. Dans dix secondes les portes du vaisseau vont s’ouvrir. Le début de la mission sera alors officiellement lancé ! ".
Josh dit rapidement au revoir à ses amis Émelina et Kumlar, en leur souhaitant bonne chance. Il s’approcha des portes du vaisseau spatial qui commençaient à s’ouvrir. Quelques instants après les portes du vaisseau étaient ouvertes. Josh se pressa de sortir, en se frayant une place parmi tous les autres élèves qui se dépêchaient aussi de sortir du vaisseau.

Dès que Josh posa le pied sur le sol de Solaris, il sentit que la mission serait beaucoup plus compliquée qu’il ne l’avait pensé. Il sentit que son pied s’enfonçait légèrement dans le sol. Il regarda autour de lui : il était environné de dunes de sable. Pestant contre le sable qui rendait chacun de ses pas difficile, Josh essaya néanmoins d’avancer, et ce, le plus rapidement possible. Il observa rapidement les autres élèves autour de lui, eux aussi avançaient lentement à cause du sable. Il sentait que cette mission n’allait pas être une partie de plaisir…



Josh marchait depuis plus de dix minutes. Il commençait à être fatigué. Le sable sous ses pieds rendait sa marche pénible et lente. Il se demanda combien de mètres il avait parcouru depuis le début de la mission. Il regarda sur sa montre à cadrans quantique. Elle lui indiquait qu’il était à une distance de 431, 247 mètres du vaisseau spatial. Il regarda aussi le temps qu’il s’était écoulé depuis qu’il était parti : 12 minutes et 31 secondes. Josh sentit que cette mission allait être vraiment très difficile. Il avançait lentement et Solaris avait l’air d’être une immense planète. L’objectif de la mission était de rapporter au vaisseau un morceau de kalkanium en 72 heures maximum. Josh avait donc trois jours pour trouver du kalkanium et revenir au vaisseau avec. Autrement dit, le temps lui était compté, et à l’allure où il avançait dans ce maudit sable, il fallait se dépêcher le plus possible.

Josh réfléchit alors à l’endroit où il pourrait trouver du kalkanium. Il se dit que le kalkanium étant un minerai, il ne devait pas se trouver sur des dunes de sable. Josh devait donc essayer de trouver sur la surface de Solaris autre chose que du sable. Il scruta alors l’horizon pour voir s’il ne distinguerait pas autre chose que la silhouette des dunes. Il aperçut au loin ce qui ressemblait à un amas rocheux. Josh estima que celui-ci devait se trouver à quelques kilomètres. Motivé par sa découverte, Josh se mit à marcher plus rapidement en espérant atteindre l’amas rocheux d’ici quelques heures.



Josh marchait depuis un bon moment déjà. Il regarda sa montre qui lui indiqua qu’il était parti du vaisseau depuis 3 heures 9 minutes et 43 secondes. Josh se sentait fatigué. La marche dans le sable était épuisante. Il voyait l’amas rocheux qui lui semblait plus proche. Il estima qu’il l’atteindrait d’ici une petite heure, car il était encore loin. Josh était fatigué mais la perspective d’atteindre l’amas rocheux le motivait. Il continua donc à marcher lentement dans le sable.


Cela faisait quelques minutes qu’il s’était passé depuis que Josh avait regardé sa montre pour la dernière fois lorsqu’une tempête de sable se leva. Josh sentit que le vent devenait de plus en plus violent. Le sable était transporté par le vent et masquait le paysage autour de lui. Déjà que la marche dans le sable n’était pas une sinécure, la marche dans le sable pendant une tempête de sable était particulièrement pénible. En essayant de garder le cap vers l’amas rocheux aperçu avant, Josh continua à marcher péniblement, guidé par l’espoir que l’amas rocheux lui offrirait un abri contre le vent.

Après une marche longue et difficile dans la tempête de sable, Josh arriva à l’amas de roches qu’il cherchait à atteindre. Comme il l’avait espéré, il trouva un espace entre deux énormes rocs, suffisamment grand pour pouvoir s’y glisser. Il se faufila dans l'abri naturel qu'il venait de trouver. De là où il était, Josh n’entendait plus le vent aussi fort et ne le sentait pas trop. Ce n’était pas l’idéal, mais déjà cela lui offrait un abri contre le vent et le sable. Josh regarda sa montre à cadrans quantique. Elle indiquait qu’il était parti depuis 5 heures 14 minutes et 57 secondes. Elle indiquait également qu’il était à présent à une distance de 4 876, 214 mètres du vaisseau spatial d’où il était parti. Comme il s’en doutait la tempête de sable avait considérablement réduit son allure. Josh comprit que le temps s’écoulait très vite à marcher dans le sable. Il fallait se dépêcher de trouver du kalkanium s’il voulait réussir le test de l’Académie spatiale. Il espérait que l’amas de rochers où il se trouvait contenait du kalkanium. Aussi il sortit de son sac un petit appareil qui permettait de détecter si du kalkanium se trouvait dans un rayon d’un kilomètre. À sa grande déception, l’appareil lui signala qu’il n’y avait pas de kalkanium présent dans un rayon d’un kilomètre. Déçu, Josh remit l’appareil dans son sac. Il sentit qu’il commençait à avoir faim. Il ouvrit de nouveau son sac et en sortit une petite boîte blanche. Elle contenait douze pilules. Josh prit la première et l’avala. C’était une ration de nourriture extrêmement concentrée. Le goût n’était pas très intéressant, c’était plutôt sans saveur. Cependant, une pilule contenait tous les éléments nutritifs dont un adulte avait besoin pour une demi-journée. C’était extrêmement pratique pour des missions d’exploration spatiale car ça ne prenait que très peu de place et ça ne pesait pas lourd. Ce type de nourriture était cher car il demandait beaucoup de manipulations chimiques pour être fabriqué. L’Académie spatiale en avait fournie une boîte à chaque élève, pour que ceux-ci n’eussent pas à se soucier de l’aspect nourriture pendant leur mission. Comme tout l’équipement fourni par l’Académie spatiale, c’était du matériel de très bonne qualité. Le seul défaut de ce type de nourriture était qu’après l’avoir ingéré, il fallait plusieurs heures avant que le corps l’assimile. La sensation de satiété ne parvenait donc que quelques heures après l’avoir mangé. Josh sentait qu’il commençait à être vraiment fatigué. Il décida de profiter du fait qu’il était à l’abri de la tempête de sable qui faisait toujours rage autour de lui pour dormir un peu. Harassé, Josh ferma les yeux. Au bout de quelques minutes, Josh avait rejoint le pays des rêves et dormait profondément.

19/02/2020

Aventures stellaires 3/5

Josh se réveilla plusieurs heures plus tard. La tempête de sable avait cessé et tout était très calme autour de lui. Josh se demanda combien de temps il avait dormi et il regarda sa montre à cadrans quantique. Elle indiquait que la mission avait commencé depuis 9 heures 17 minutes et 27 secondes. Josh fut surpris de voir qu’il avait dormi pendant près de quatre heures. Il était bien plus fatigué qu’il ne le croyait. Sa marche dans le sable, lente et fatigante, rendue encore plus difficile par la tempête de sable contre laquelle il devait lutter pour avancer, l’avait épuisé. Il avait donc dormi quatre heures…
Josh s’aperçut que le temps passait très vite sur le sol de Solaris. Il devait faire vite. Il ne savait pas encore combien de temps il lui faudrait pour trouver du kalkanium. Pour l’instant, à part cet amas de rochers qui n’en contenaient pas, Josh n’avait vu que des dunes de sable.
Josh pensa à ses amis Émelina et Kumlar. Il se demanda s’ils avaient déjà trouvé du kalkanium ou pas encore. Il pensa également à tous les autres élèves de l’Académie spatiale qui passaient le test. Il se demanda où ils en étaient, s’ils avaient bien avancé ou s’ils étaient encore moins avancés que lui. Josh ne savait pas du tout où en étaient les autres élèves et cela ne lui plaisait pas du tout. Il ne savait pas s’il était en avance par rapport à tous les autres ou au contraire en retard par rapport à tous les autres élèves. Il se souciait particulièrement de sa position par rapport aux autres élèves de la promotion car tous les élèves seraient notés en fonction de leur position d’arrivée au vaisseau spatial. Pour faire simple, tous les élèves qui réussissaient à ramener du kalkanium au vaisseau dans un délai de trois jours obtenaient le diplôme convoité mais ceux qui arrivaient le plus rapidement possible obtenaient un rang plus élevé. Plus le rang obtenu était élevé, plus le diplôme donnait accès à des postes pour lesquels les compétences demandées étaient exigeantes. Comme tous les autres élèves, Josh désirait obtenir le diplôme avec le rang le plus élevé possible.



Josh se leva donc très rapidement. Il sortit de l’abri naturel dans lequel il s’était glissé et sortit de l’amas rocheux. Il scruta l’horizon pour apercevoir un autre amas de rochers, qui espérait-il, contînt cette fois-ci du précieux kalkanium. Il ne vit rien et cela le frustra. Il voyait seulement la silhouette de dunes de sable qui se profilaient à l’horizon. Il décida de continuer à marcher dans la direction qu’il avait prise pour atteindre l’amas de rochers qu’il venait de quitter. Josh se disait que s’il y avait un amas rocheux, il pouvait y en avoir d’autres. Ce raisonnement n’était pas très solide et Josh le savait, cependant, Josh préférait suivre cette piste plutôt que de se lancer dans l’inconnu en prenant une autre direction. Josh se remit donc en marche en continuant à s’éloigner du vaisseau spatial.



Il était parti depuis moins d’un quart d’heure quand le vent se remit à souffler. En quelques minutes, le vent était devenu d’une violence intense. Le sable volait autour de lui avec une rapidité folle. Josh était à nouveau pris dans une tempête de sable. Voyant cela, il hésita à revenir sur ses pas pour se réfugier dans l’abri naturel qu’il avait quitté il n’y a pas très longtemps. " Mais si je fais ça, je vais perdre un temps fou, et il ne me reste déjà plus beaucoup de temps avant que les trois jours soient écoulés " pensa Josh. Il décida donc de continuer sa route, en essayant d’avancer le plus vite possible malgré la tempête de sable qui le ralentissait considérablement.



Après plusieurs heures de marche lente et pénible, dans le sable, avec la tempête de sable qui faisait rage autour de lui, le vent retomba. En quelques minutes tout redevint d’un calme complet. Josh pouvait à nouveau voir le paysage qui l’environnait. Il regarda autour de lui et vit qu’il y avait un amas rocheux qui se dessinait sur la ligne d’horizon, et qui semblait très distant. Josh regarda sa montre qui indiquait qu’il était parti du vaisseau depuis déjà 12 heures 28 minutes et 49 secondes. Josh se sentit bizarre en constatant qu’un sixième du temps réglementaire pour effectuer la mission était déjà écoulé. Il n’était même pas sûr d’arriver à ramener du kalkanium au vaisseau dans le délai imparti. En conséquence, il décida de complètement oublier les autres élèves, de ne pas se comparer à eux et à leurs performances individuelles, et de se donner comme objectif de réussir la mission. Il essaierait de l’effectuer le plus rapidement possible, mais sans se comparer aux performances des autres élèves. Si jamais il réussissait la mission, vu la difficulté de celle-ci, ce serait déjà une très belle prouesse.
Josh se sentit alors plus léger. Il se sentait plus motivé. Cette mission était un défi personnel. Il était en compétition avec lui-même et uniquement avec lui-même. Avec cet état d’esprit, Josh sentit qu’un stress et quelque chose d’oppressant le quittait. Josh sentit aussi que sa motivation était beaucoup plus saine. Il considéra alors que la volonté de réaliser une performance meilleure que celle des autres était un poids oppressant et inutile, et pas très sain.
Avec cette nouvelle mentalité, Josh se sentit plus fort. Il se sentit aussi beaucoup plus motivé par ce défi. Il se mit donc à marcher rapidement vers l’amas de roches très distant qu’il avait aperçu au loin.






Josh, après de très longues heures de marche, s’était rapproché du massif rocheux qu’il avait aperçu au loin. Celui-ci n’était plus qu’à quelques kilomètres à présent. Il regarda sa montre. Cela faisait 17 heures 51 minutes et 27 secondes qu’il était parti du vaisseau spatial. Il lui tardait d’arriver au massif de roches pour pouvoir faire une petite pause. Il espérait vraiment que ce massif contînt du kalkanium. S’il n’en contenait pas, il lui faudrait partir à la recherche d’un autre amas de rochers. Il ne savait pas combien de temps cela lui prendrait. Dans ce cas, Josh ne savait pas s’il trouverait du kalkanium à temps pour réussir la mission. Oui, vraiment il espérait très fort que cet amas de roches contînt le précieux minerai.
Pour cela, il n’y avait qu’un moyen de le savoir, s’y rendre. Aussi Josh continua à marcher dans le sable en direction de l’amas de rochers qu’il voyait au loin.





Josh marchait depuis un bon bout de temps. Il commençait à être vraiment fatigué. Il décida qu’il dormirait une fois arrivé au massif rocheux, en espérant y trouver un abri pour y passer la nuit. Il y chercherait un endroit à l’abri du vent et d’une éventuelle tempête de sable et y dormirait pendant le temps nécessaire. Il sentait que son corps avait vraiment besoin de repos et qu’il ne tiendrait plus debout très longtemps. Motivé par cette perspective, Josh se mit à marcher avec plus d’entrain.



Quelques minutes après que Josh ait pris cette décision, Josh, continuant à marcher dans le sable, eut une sensation très étrange. Il sentit que le sol sous ses pieds, le sable de la dune donc, trembla en profondeur. Il fut très intrigué par cette sensation étrange qu’il ne connaissait pas et se demanda avec inquiétude ce que cela pouvait être. L’instant d’après il sentit que quelque chose sortit de sous ses pieds avec une violence et une rapidité effroyable. Il se sentit projeté en arrière par le choc et valdingua de plusieurs mètres sur le sable.
Ahuri, Josh regarda dans la direction du mystérieux tremblement de terre qu’il avait senti quelques instants auparavant. Il vit à cet endroit un spectacle ahurissant. Là où le tremblement de terre s’était passé il y a quelques instants seulement, se dressait à présent une créature monstrueuse. Le spectacle était magnifique mais d’un danger mortel. Une sorte de très gros ver mesurant plus de deux mètres était sorti du sable. Il était de couleur rose fluo.
Josh avec une rapidité saisissante prit son fusil à charge ionique et tira sur la partie haute du monstre. Cela ressemblait à une tête et Josh pensait que c’était la partie du monstre dont il valait le mieux se méfier. Le gros ver fut touché en pleine tête et cela eut l’air de l’endommager. Cela ne le fit pas autant que Josh l’aurait souhaité, cela dit. Pendant ce temps, le gros ver rose fluo, avec une rapidité effroyable, pencha sa tête vers Josh qui se trouvait à quelques mètres de lui, ouvrit sa bouche et cracha une sorte de boule noire sur Josh. Cette boule noire atterrit sur le canon du fusil de Josh. Celui-ci vit avec effroi que la boule noire était visqueuse, et que la substance noire visqueuse avait fait fondre le canon de son fusil. Josh comprit alors avec terreur que le ver des sables pouvait cracher des boules d’acide extrêmement dangereux, et qu’en plus le monstre spatial visait avec une précision redoutable.




Josh voyant que son fusil à charge ionique était désormais inutilisable, s’en débarrassa en le jetant dans le sable. Il était dans une position très vulnérable puisqu’il était couché sur le dos, position dans laquelle il s’était retrouvé après avoir été projeté en arrière dans le sable par le monstre stellaire sorti avec une rapidité fulgurante d’en-dessous de lui il y a quelques instants seulement.
Josh essaya de s’enfuir le plus vite possible et pour ce faire il essaya de se relever pour se mettre debout. Pour ce faire, il releva le haut de son corps et en posant la paume de sa main droite sur le sable il essaya de se relever en s’appuyant sur son avant-bras droit.
Il sentit alors une douleur intense. Il eut tellement mal que sous l’effet du choc de la douleur il s’écroula dans le sable. Il sentait une douleur insupportable au niveau de son avant-bras droit. Il regarda celui-ci et vit qu’à ce niveau sa combinaison spatiale avait fondu et que la peau de son avant-bras était visible, la chair à vif, avec de la substance noire visqueuse dessus. Le ver avait craché une deuxième boule d’acide noir au niveau de l’avant-bras de Josh.
Josh sentit que sous l’effet de la douleur qui était trop intense, ses sens commençaient à le quitter. Il eut juste le temps de voir, en regardant en direction du monstre rose fluo, que celui-ci se faisait attaquer par une sorte d’homme du désert, qui, monté sur un volatile ressemblant à une autruche orange, tirait sur lui des rayons violets fluo. Puis ses yeux se fermèrent tant la douleur de son avant-bras était grande. Josh sentit que sa conscience le quitta. Sous l’effet insupportable de la douleur de son avant-bras rongé par l’acide noir, Josh tomba dans les pommes.

20/02/2020

Aventures stellaires 4/5

Quand Josh rouvrit les yeux, la première chose qu’il sentit fut sa douleur à l’avant-bras droit. La douleur était grande mais supportable. Il regarda son avant-bras droit. La partie de dessus où les chairs étaient à vif était recouverte d’une espèce de gelée translucide légèrement teintée de rose fluo. Josh se demanda alors où il était.
Il sentit qu’il était couché sur quelque chose de dur qui épousait la forme de son corps. En soulevant légèrement sa tête il vit qu’il était couché sur du sable. Puis il leva les yeux au-dessus de lui et autour de lui pour comprendre où il se trouvait. Le spectacle au-dessus de sa tête était grandiose. Josh était dans une sorte de caverne, dont les murs et le plafond étaient d’une beauté à couper le souffle. Les parois étaient bleues, avec du bleu allant du bleu clair au bleu foncé suivant les endroits. Sur ces parois minérales teintées de différentes nuances de bleu, des minerais verts clairs phosphorescents sortaient de la paroi bleue par endroits. Josh fut très heureux en voyant ce minéral vert clair phosphorescent car il avait l’aspect du précieux et tant recherché kalkanium. À cette vue, Josh prit rapidement dans son sac qui était posé à côté de lui son détecteur de kalkanium. Celui-ci indiquait que Josh était entouré de morceaux de kalkanium. Josh était tout excité lorsqu’il se demanda combien de temps il lui restait pour revenir au vaisseau avant que les trois jours réglementaires ne fussent passés. Il se demanda aussi à quelle distance il se trouvait du vaisseau spatial où il devait se rendre une fois muni d’un morceau de kalkanium. Sa montre indiquait qu’il était parti du vaisseau depuis maintenant 31 heures, 53 minutes et 24 secondes. Elle lui indiqua également qu’il était à présent à une distance de 13 465, 892 mètres du vaisseau spatial. Il se retrouvait également bien plus au nord que lorsqu’il s’était fait attaquer par le ver des sables stellaire. Il avait donc largement le temps de récupérer du kalkanium et de revenir au vaisseau spatial. Motivé par ces bonnes nouvelles, Josh essaya de se lever. Ne pouvant plus se servir de son bras droit à cause de la douleur puissante qu’il sentait sur son avant-bras droit, il essaya de se soulever à l’aide de son bras gauche uniquement. Il parvint à se remettre debout avec une difficulté extrême. Son avant-bras droit lui faisait vraiment mal et le fait de ne pas pouvoir s’en servir rendait les choses beaucoup plus compliquées. De plus, sûrement à cause de la douleur, il se sentait bien plus faible qu’en temps normal. Il se sentait presque impuissant ce qui ne lui plaisait pas du tout.




Pendant qu’il récupérait lentement son sac et son fusil inutilisable qui étaient à côté de lui, Josh entendit du bruit. Quelqu’un s’approchait. " Sûrement l’homme des sables qui a attaqué le ver des sables et qui m’a sauvé la vie ", se dit Josh. Il regarda en direction des bruits de pas dans le sable et fut surpris de ce que ses yeux virent. Devant lui arriva une jeune femme à la peau violette et aux cheveux rouges. Voyant que Josh était réveillé elle lui dit quelques mots que Josh ne comprit absolument pas. Il ne connaissait pas cette langue qui avait des sonorités gutturales. Puis elle cria quelques mots incompréhensibles dans la direction opposée à Josh. Josh toucha sa montre à cadrans quantique et activa le traducteur linguistique qui était intégré dans sa montre. Le traducteur linguistique reconnut que les mots prononcés par la jeune femme appartenaient à la langue Dnour. C’était une langue primitive qui était encore employée par quelques individus dans l’espace. La jeune femme se remit à parler à Josh et grâce au traducteur de sa montre il put comprendre l’essentiel du sens de ce qu’elle disait. Elle lui apprit qu’elle s’appelait Damyra et qu’elle l’avait aperçu près du ver des sables complètement inconscient, immobile, couché dans le sable. Elle l’avait alors ramené chez elle et s’était occupé de sa blessure sur l’avant-bras droit. Elle avait mis sur son avant-bras droit de la graisse de ver des sables qui a de grandes vertus médicinales.


À cet instant arriva une deuxième personne à côté de Damyra. Elle ressemblait beaucoup à Damyra mais en plus âgée. Ses cheveux étaient d’un rouge plus foncé que ceux de Damyra. Ses traits ressemblaient beaucoup à ceux de Damyra et toutes les deux avaient un peu la même expression. Elle portait dans ses mains un bol de pierre bleue, contenant de l’eau chaude avec des morceaux de chair rose fluo dedans.
Damyra lui expliqua que c’était Massouli et que c’était sa mère. Elle lui apprit que son père était mort au combat contre un ver des sables de l’espace, et que depuis, elle et sa mère vivaient seules en se nourrissant de chair de ver des sables qui était une nourriture excellente pour l’organisme, et qui contenait tous les éléments nutritifs dont le corps avait besoin. Sa mère était trop fatiguée pour chasser les vers des sables, aussi restait-elle au logis. C’était elle qui partait à la chasse aux vers des sables et elle se débrouillait bien. Son père lui avait appris comment faire pendant qu’elle était jeune et qu’il était encore en vie. Pour finir, elle lui expliqua que sa mère lui avait apporté de l’eau chaude avec des morceaux de chair de ver des sables pour qu’il puisse se nourrir et s’hydrater.

Après toutes ces explications, Damyra lui demanda comment il s’appelait, qui il était et ce qu’il faisait sur cette planète. Elles n’avaient pas l’habitude de croiser d’autres personnes que des membres du peuple Dnour dont elles faisaient partie. Damyra savait que Josh n’était pas quelqu’un du peuple Dnour car tous les membres de ce peuple ont la peau violette et les cheveux rouges. Elle voyait que Josh avait la peau claire et avait les cheveux blonds. Josh utilisa le traducteur linguistique pour que celui-ci traduise en Dnour ce que Josh disait. Josh expliqua de manière très succincte à Damyra qu’il s’appelait Josua Hermett mais que son nom habituel était Josh. Il expliqua très brièvement à Damyra les raisons de sa présence sur la planète Solaris.

Puis il demanda à Damyra si elle avait un morceau de kalkanium qu’elle était d’accord de lui donner. Damyra en avait beaucoup et elle était d’accord de lui en donner un. Josh lui exprima sa reconnaissance, pour tout ce qu’elle avait fait pour lui, et pour le morceau de kalkanium qu’elle était d’accord de lui donner. Il exprima toute sa gratitude à Damyra et à Massouli pour tout ce qu’elles avaient fait pour lui. Damyra lui avait sauvé la vie !


Josh essaya de marcher mais il sentit que cela lui était très compliqué. La douleur dans son avant-bras se faisait sentir de manière persistante. Il se demanda alors si sa jambe n’avait pas été blessée lorsqu’il était tombé à la renverse après avoir été projeté par le ver des sables. Dans tous les cas, il ne pouvait que très difficilement marcher. Il ne se sentait pas du tout de parcourir les treize kilomètres qui le séparaient du vaisseau spatial.
Après avoir réfléchi un peu, Josh se demanda comment Damyra avait fait pour l’amener ici. Il lui demanda. Elle lui expliqua que c’était son animal, le volatile sur lequel elle se déplaçait dans le sable, qui l’avait porté.
Josh lui demanda alors si elle était d’accord de l’amener jusqu’au vaisseau spatial en le portant sur son volatile. Elle était d’accord. Elle lui amena un morceau de kalkanium qu’elle lui donna. Puis ils se dirigèrent vers son volatile de compagnie.


Lorsque Josh vit l’oiseau qui l’avait porté, il reconnut tout de suite son espèce. C’était un prufflous. Josh avait étudié cette espèce d’oiseau. C’était une sorte d’autruche orange avec une tête qui pourrait être décrite comme un mélange entre une tête d’autruche et une tête de canard. Cette espèce de volatile était très appréciée comme monture. Les prufflous pouvaient porter une charge très lourde, jusqu’à 100 kilos, pendant de très grandes distances, presque une centaine de kilomètres. Ils pouvaient même porter jusqu’à 150 kilos mais à ce moment-là ne pouvaient parcourir qu’une dizaine de kilomètres. Ces animaux aux capacités étonnantes et très appréciées étaient souvent utilisés comme monture par les personnes vivant dans le désert.

Josh dit merci à l’animal en faisant un petit geste de la main et en hochant légèrement la tête. Le prufflous ne réagit pas.


Quelques minutes après, Josh et Damyra étaient sur le prufflous, et se dirigeaient lentement vers le vaisseau spatial.

21/02/2020

Aventures stellaires 5/5

Montés sur le prufflous, Damyra et Josh se dirigeaient lentement vers le vaisseau spatial. Le prufflous avançait lentement car il était très chargé. Josh estima qu’ils devaient avancer à peu près à 2 km/h, et il se dit en râlant qu’en temps normal, en marchant dans le sable, il allait un peu plus vite. Cependant, dans l’état où il était avec son avant-bras qui lui faisait bien mal, il n’était pas capable de marcher bien longtemps. Aussi prit-il son mal en patience et fut reconnaissant envers le prufflous d’accepter de le porter.
Il regarda sa montre quantique à cadrans qui lui indiqua que cela faisait 34 heures 12 minutes et 47 secondes qu’il avait commencé la mission. Elle lui indiqua également qu’il était à présent à une distance de 9 561, 234 mètres du vaisseau. Josh estima qu’à cette allure il serait arrivé au vaisseau spatial dans à peu près cinq heures. Si tout se passait bien il aurait donc réussi le test de fin d’études de l’Académie spatiale en moins de 40 heures. Cette pensée le réjouissait. Bien que son avant-bras droit lui provoquait une grande douleur, Josh était très heureux à la perspective d’avoir réussi la mission dans quelques heures. Il espérait seulement que tout se passe comme prévu et que rien ne vienne entraver leur lente progression…


Une petite demi-heure après que Josh ait regardé sa montre quantique à cadrans, le vent se leva. En quelques minutes Damyra, Josh et le prufflous se retrouvèrent pris dans une tempête de sable d’une grande violence. Josh constata avec un grand plaisir que la tempête n’avait pas l’air d’incommoder le prufflous plus que ça. Celui-ci ralentit un peu son allure à cause du vent violent qui gênait sa progression mais il continuait cependant à avancer en direction du vaisseau spatial.


Deux heures après, le vent arrêta de souffler. La tempête de sable s’arrêta. Damyra décida alors d’en profiter pour faire une petite pause. Elle donna de l’eau à boire à son prufflous qui but avec un très grand plaisir. Elle lui donna également des morceaux de chair de ver des sables que le prufflous avala goulument. Damyra lui dit ensuite quelques mots gentils en Dnour que Josh ne comprit pas. Il n’avait pas activé le traducteur linguistique de sa montre quantique. Il supposa que Damyra encourageait et remerciait son prufflous pour le grand effort qu’il venait d’accomplir et la tâche difficile qui lui restait à réaliser.
Josh en profita pour regarder sa montre. Il était parti à présent du vaisseau depuis 36 heures, 19 minutes et 48 secondes. Il n’était plus qu’à une distance de 6 453, 873 mètres du vaisseau spatial. Il se sentait de plus en plus proche de la victoire. La pensée d’arriver bientôt au vaisseau l’excitait et lui faisait un peu oublier la douleur cuisante qu’il sentait dans son avant-bras droit.



Quelques minutes après, Damyra et Josh étaient à nouveau sur le prufflous en direction du vaisseau spatial. Josh sentait fort la douleur dans son avant-bras droit mais il se dit qu’il n’avait plus que quelques heures à patienter avant de pouvoir se rendre à l’infirmerie du vaisseau. Une fois à l’infirmerie, il serait soigné du mieux possible.



Quelques heures après, le prufflous commença à ralentir sérieusement. Il semblait très fatigué par l’effort intense et prolongé qu’il venait de fournir. Josh regarda sa montre et vit qu’il n’était plus qu’à 1 534, 862 mètres du vaisseau spatial. D’où ils étaient ils ne pouvaient pas le voir car il était caché par les dunes environnantes. Utilisant le traducteur de sa montre quantique, Josh dit à Damyra que le vaisseau spatial était à moins de deux kilomètres. Celle-ci dit alors des mots d’encouragement à son prufflous en lui tapotant affectueusement l’encolure. Le prufflous était épuisé par la charge très lourde qu’il portait depuis plus de dix kilomètres. Il continua toutefois à avancer, à une allure très réduite.




Après un très long moment, qui parut une éternité à Josh, ils arrivèrent à proximité du vaisseau spatial. Josh regarda sa montre quantique qui lui indiqua qu’il avait commencé la mission depuis maintenant 41 heures, 36 minutes et 57 secondes. Une fois arrivés tout près du vaisseau, Damyra, Josh et le prufflous s’arrêtèrent. Ils étaient arrivés à destination. Josh descendit du prufflous. Ainsi libéré d’un grand poids, le prufflous se sentit beaucoup mieux. Il se redressa avec bonheur.
Josh se tourna vers Damyra en essayant de dire " Merci Damyra " en Dnour. Josh avait essayé de retenir comment cela se prononçait, et il le prononça du mieux qu’il y arriva. Damyra comprit ce que Josh lui disait même si la prononciation n’était pas très bonne. Elle fut émue d’entendre Josh essayer de la remercier dans sa propre langue.
Josh dit aussi " Merci prufflous " en Dnour en se tournant et en regardant le prufflous. Celui-ci n’eut aucune réaction.


Damyra dit à Josh " Bonne chance " en Dnour, que Josh comprit grâce au traducteur de sa montre quantique. Josh et Damyra restèrent quelques secondes à se regarder. Il y avait une certaine magie dans ce moment où ils se quittaient, sûrement pour toujours. Josh sentit qu’un lien très spécial s’était tissé entre lui et Damyra. Il ne la connaissait que depuis une dizaine d’heures et pourtant il se sentait lié à elle d’une façon très particulière. Elle lui avait sauvé la vie et fait beaucoup de choses pour lui, gratuitement.
Damyra et le prufflous se retournèrent et commencèrent à s’éloigner du vaisseau spatial. Josh dit merci dans son cœur à Damyra pour tout ce qu’elle avait fait pour lui. Il dit aussi merci dans son cœur à Massouli pour ce qu’elle avait fait pour lui. Il remercia également dans son cœur le prufflous pour l’avoir porté malgré le poids élevé que cela représentait pour lui.
Il resta là quelques secondes à regarder Damyra et le prufflous s’éloigner. Il sentait beaucoup d’affection pour Damyra et il prononça doucement " Je te souhaite beaucoup de bonnes choses, Damyra ". " Je vous souhaite beaucoup de bonnes choses, Damyra et Massouli ". Il resta là quelques minutes à les regarder s’éloigner lentement dans le désert.
Après avoir fait ses adieux intimes et émotionnels à Damyra, Massouli et le prufflous dans son cœur, Josh se présenta devant les portes du vaisseau spatial.


Celles-ci détectèrent l’émetteur contenu dans la combinaison spatiale de Josh et elles s’ouvrirent lentement.
Josh pénétra dans le vaisseau spatial en marchant avec beaucoup de difficulté. Il se plaça devant une sorte de micro surmonté d’un écran à cristaux liquides. Une voix robotique énonça " Veuillez décliner votre identité ". Josh prononça d’une voix précise et bien articulée " Josua Hermett ". Après quelques secondes, la voix robotique déclara " Identité validée ". À ce moment-là, à côté du micro, à droite, une sorte de petite trappe s’ouvrit. La voix robotique demanda " Veuillez placer un morceau de kalkanium dans la trappe située à votre droite ". Josh prit le morceau de kalkanium que Damyra lui avait gentiment offert, qu’il avait placé en sécurité dans une des poches à fermeture éclair de sa combinaison spatiale. Il plaça le morceau de kalkanium dans la sorte de petite trappe qui était à droite du micro. Après quelques secondes la voix robotique déclara " Vous avez réussi la mission ". Sur l’écran à cristaux liquides situé au-dessus du micro, les mots suivants s’affichèrent : " Josua Hermett, vous avez réussi la mission ".
Dès cet instant, les deuxièmes portes s’ouvrirent. Josh put pénétrer dans la partie du vaisseau où les gens vivaient. Il se dirigea lentement vers l’infirmerie, marchant avec douleur et difficulté. Une fois arrivé là-bas, il fut très bien pris en charge. Le personnel médical s’occupa immédiatement de son avant-bras droit qui avait été en partie rongé par l’acide noir du ver des sables stellaire. Plus tard, des examens généraux et approfondis de son état de santé global indiquèrent à Josh qu’il avait une fracture à la jambe gauche. Le personnel de l’infirmerie s’occupa très bien de lui, de son avant-bras droit, de sa jambe gauche fracturée, de l’aspect chimique et bactériologique du contact avec l’acide noir du ver des sables, ainsi que de tous les aspects de sa santé.
La seule chose dont le personnel médical ne s’occupa pas fut son aspect émotionnel et psychique. Josh sentait qu’il n’était pas sorti indemne de cette aventure. Si Damyra n’avait pas attaqué le ver des sables, il ne serait très probablement plus en vie à l’heure qu’il est. Cela lui laissait une sensation très bizarre, qu’il n’arrivait pas vraiment à qualifier mais il sentait qu’il n’était plus le même.


Il y avait autre chose qui avait changé chez Josh. Sa confiance dans l’institution que représentait l’Académie spatiale s’était brisée. Sa confiance dans la version officielle des choses était également détruite. Il avait profité du temps dont il disposait à l’infirmerie pour se renseigner. Il était allé consulter sur le réseau du vaisseau spatial les registres officiels. Sur ceux-ci il était marqué que Solaris était une planète déserte. Elle ne contenait officiellement ni population ni faune. Josh repensant au ver des sables et aux membres du peuple Dnour qu’il avait rencontrés, eut une sensation étrange. Si les registres officiels étaient faux en ce qui concernait la situation de Solaris, quelle confiance pouvait-on avoir dans la version officielle pour les autres planètes ? Cela laissait à Josh un doute puissant et persistant.


Quelques jours après, ses amis Émelina et Kumlar étaient arrivés. Ceux-ci vinrent le voir à l’infirmerie. Il éprouva un grand plaisir à pouvoir être avec eux. Ils discutèrent entre autres de comment la mission s’était passée pour chacun. Ils avaient tous les trois trouvé la mission très difficile. Kumlar avait mis plus de quarante heures avant de trouver du kalkanium. Il avait également été attaqué par un ver des sables spatial qui était brusquement sorti de sous ses pieds. Il s’en était sorti indemne en fuyant immédiatement et en parvenant de justesse à éviter les boules d’acide noir qu’il lui avait lancées. Il n’avait pas rencontré d’autres personnes.
Émelina, elle, avait eu la chance de ne pas rencontrer de ver des sables stellaire. Par contre, elle avait mis beaucoup de temps avant d’arriver à trouver du précieux kalkanium. Elle aussi n’avait rencontré personne d’autre.









Cela faisait plus de trois semaines que la mission sur Solaris était terminée. Josh était à nouveau sur la planète où il avait suivi la formation de l’Académie spatiale, Hutterlis. Ce jour était très particulier car il s’agissait de la journée de la remise des diplômes de l’Académie spatiale. Josh était avec 22 autres élèves de sa promotion, dans une très grande salle éclairée par le soleil d'Hutterlis. La salle était bien remplie. Il y avait les familles des futurs diplômés qui étaient venues en masse pour assister à la remise des diplômes si désirés décernés par l’Académie spatiale. Josh avait vu les membres de sa famille qu’il était allé saluer. Il y avait son père, sa mère, son plus jeune frère et sa petite-sœur. Tous les membres de sa famille étaient venus assister à l’événement. Les Hermett étaient au grand complet. Il y avait aussi quelques-uns de ses oncles et tantes, ainsi que quelques-uns de ses cousins et cousines. Il était rapidement allé dire bonjour à tous avant de revenir prestement près de l’estrade où attendaient les futurs diplômés de l’Académie spatiale.


Sans perdre de temps, l’enseignant référent de la promotion dont Josh faisait partie prit la parole. Le système son de la salle était très bien étudié, tout le monde entendait la voix claire et posée de l’orateur. Josh lui n’écoutait pas vraiment. Il repensait à Damyra. Il repensait au ver des sables qui avait brusquement surgi de sous ses pieds et qui lui aurait ôté la vie en quelques secondes si Damyra n’était pas intervenue. Il repensait à la douleur affreuse qu’il avait ressentie dans son avant-bras après que le ver des sables lui eut craché une boule d’acide noir dessus. Il repensa aussi à Massouli. Il repensait au prufflous. Il pensait également à la sensation affreuse d’être pris dans une tempête de sable. Enfin il repensait aux heures interminables où il avait marché dans le sable, avançant lentement et avec difficulté.

Josh était perdu dans ses souvenirs. Il se reconcentra sur la voix tranquille et autoritaire de l’enseignant référent qui donnait des informations de manière très formelle et technocratique. Celui-ci était en train d’expliquer que cette année-là le test avait été particulièrement difficile. Sur les 68 candidats à l’avoir passé, seuls 23 élèves de l’Académie spatiale l’avait réussi. Cela représentait un pourcentage de réussite au test de 33,8 % ce qui était une moyenne largement inférieure au pourcentage de réussite de l’année dernière qui était de 47,6 %. Par comparaison, la moyenne du pourcentage de réussite au test depuis la création de l’école était de 37,6 %. La voix de l’enseignant référent continuait à donner des informations techniques et Josh se souvint d’une question qui l’avait embêtée depuis qu’il avait été aidé par Damyra.


Josh se demandait si se faire aider par quelqu’un pendant la durée de la mission n’était pas contraire au règlement. Il se demandait si, en se faisant aider par Damyra pendant la mission, il n’avait pas triché. Pour résoudre cette question, il était allé consulter le règlement de la mission qu’il connaissait déjà un peu puisqu’on leur avait lu une fois avant de commencer la mission. En le relisant, il n’avait pas trouvé de partie du règlement qui puisse répondre à sa question. La seule partie où le règlement mentionnait l’aide extérieur reçue par un candidat était une phrase qui stipulait qu’un candidat, pendant toute la durée de la mission, ne devait pas recevoir d’aide de la part d’un autre candidat participant à la mission. Josh avait alors considéré que ni Damyra, ni Massouli ni le prufflous n’étant des candidats participant à la mission, recevoir leur aide n’était pas interdit par le règlement et Josh en avait donc conclu qu’il n’avait pas triché.



Cela dit, au fond de son cœur, Josh savait que s’il avait réussi le test, ce n’était pas uniquement grâce à ses forces. Cela lui laissait une sensation étrange…



Josh sortit de ses réflexions en entendant l’orateur énoncer son nom. Celui-ci était en train de dire que Josua Hermett était arrivé en 9° position, ce qui était une très belle performance. Il s’avança vers l’enseignant référent qui le félicita et lui serra la main. Comme pour tous les autres candidats avant lui, tout le monde applaudit lorsque Josh reçut des mains propres de l’orateur son Certificat d’Aptitude aux Missions Spatiales. Josh remercia l’enseignant référent de sa promotion et, muni du prestigieux diplôme, il alla rejoindre les huit candidats qui étaient arrivés avant lui.

Josh regarda dans le groupe des élèves qui n’avaient pas encore reçu leur diplôme et il repéra ses amis Kumlar et Émelina. Il avait eu un peu de temps où il avait pu discuter avec eux, avant que l’orateur n’eût entamé son discours. Ses deux amis avaient réussi la mission avec brio. Kumlar était arrivé 18° et Émelina était arrivé en 21° position. Eux avaient réussi leur mission sans recevoir aucune aide se mit à penser Josh. Il repensa à son aventure, à tout ce qu’il avait vécu sur Solaris. Josh avait une sensation étrange. Il repensa à comment il était avant d’aller sur Solaris et à comment il était maintenant. Josh sentait de manière très floue qu’il avait beaucoup changé au cours de sa mission sur Solaris. Au fond de son cœur, Josh sentait qu’il était différent.

21/02/2020